Cover image

La comédie atomique : l’histoire occultée des dangers des radiations / Yves Lenoir

PPN : 192962728Main Author : Lenoir, Yves (1945-.... ; ingénieur en mathématiques) Publication : Paris : La Découverte, DL 2016Description : 1 vol. (316 p.) : ill. ; 24 cmISBN : 978-2-7071-8844-1Belong to the serie : Cahiers libresSubject - Topical Name : Radiotoxicité | Essais nucléaires -- 1945- | Radioprotection -- 1945- | Politique nucléaire -- 1945- | Responsabilité nucléaire | Rayonnement Document type : Livre
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal BU Beaulieu
BU Beaulieu - Sciences et Société (RdC)
363.7 LEN COM (Browse shelf) Available 0992762609
Prêt normal Sciences Po Rennes
IEP Rennes - Salle Jane Austen
CF 10 LEN (Browse shelf) Available 1366513500
Total holds: 0

Notes bibliogr.. Index

La 4ème de couv. indique : "Le bilan humain de la catastrophe de Tchernobyl d’avril 1986 a été définitivement figé avec le rapport adopté en 2006 par l’ONU et les gouvernements biélorusse, russe et ukrainien. Ce bilan minore considérablement le nombre de victimes, car il « ignore » de nombreuses séquelles constatées chez les millions de personnes exposées aux retombées radioactives et chez les 800 000 « liquidateurs » de l’accident. Et, en octobre 2011 un expert russe qui avait coordonné la rédaction de ce rapport a affirmé au Japon que la santé de la population touchée par les rejets radioactifs de la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, ne serait pas affectée… Comment expliquer cette scandaleuse culture du déni des effets de la radioactivité ? En se plongeant dans les archives, en remontant aux premiers usages intensifs des rayons X et du radium. C’est ce qu’a fait Yves Lenoir pour ce livre où il retrace la surprenante histoire de la construction progressive d’un système international de protection radiologique hors normes au sein de l’ONU, qui minore systématiquement les risques et les dégâts des activités nucléaires. On apprend ainsi comment les promesses de l’« énergie atomique » civile ont fait l’objet dans les années 1950 d’une intense propagande au niveau mondial : non seulement cette énergie satisfera sans danger les besoins de l’humanité, mais l’usage généralisé de faibles doses de radioactivité permettra de décupler la production agricole ! Surtout, Yves Lenoir révèle que les normes de protection des travailleurs de l’énergie atomique ou des populations qui pourraient être exposées après un accident nucléaire ont été définies par une poignée d’experts, en dehors de tout contrôle démocratique. Il explique leurs méthodes pour construire une « vérité officielle » minimisant les conséquences de Tchernobyl. Et comment ces procédés ont été mis en œuvre, en accéléré, après Fukushima. Une remarquable enquête historique, riche de nombreuses révélations."

 

Powered by Koha