Le recours aux guérisseurs en Ille-et-Vilaine : enquête auprès de patients consultant pour des pathologies dermatologiques / Carole Ameline ; [sous la dir. de] Hervé Le Néel

PPN : 194594548Main Author : Ameline, Carole (1986-....) Secondary author : Le Néel, HervéSecondary author : Université de Rennes 1Secondary author : Université Bretagne LoirePublication : [Lieu de publication inconnu] : [Editeur inconnu], 2016Description : 1 vol. (40 f.) : ill. ; 30 cmNational number thesis : 2016REN1M017Thesis note : Thèse d'exercice : Médecine : Rennes 1 : 2016Subject - Topical Name : Guérisseurs -- France -- Bretagne (France) -- Thèses et écrits académiques | Médecine populaire -- Thèses et écrits académiques | Croyances populaires -- Thèses et écrits académiques | Peau -- Maladies -- Thèses et écrits académiques | Maladies de la peau -- Dissertations universitaires | Médecine traditionnelle -- Dissertations universitaires | Toucher thérapeutique -- Dissertations universitaires Document type : Thèse ou mémoire List(s) this item appears in: BUVS La médecine en Bretagne
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal BU Villejean Santé
BU Villejean Santé - Magasins Thèses et mémoires
370010/2016/17/D (Browse shelf) Available 1051891102
Exclu du prêt BU Villejean Santé
BU Centre - Dépôt Villejean Santé
370010/2016/17 (Browse shelf) Not for loan 1051891096
Total holds: 0

Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Bretagne Loire

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 27-28 (21 réf.)

Thèse d'exercice Médecine Rennes 1 2016

Introduction : Les guérisseurs prétendent pouvoir soigner grâce au don qu’ils possèdent. Ils ont toujours existé et restent très présents en Bretagne. De nombreuses personnes y ont recours pour soigner des problèmes cutanés, or peu d’études ont été réalisées sur ce sujet. Objectif : Comprendre les raisons et les enjeux du recours au guérisseur dans la prise en charge des pathologies cutanées. Matériel et Méthodes : Etude quantitative, transversale, descriptive, reposant sur un questionnaire distribué chez sept guérisseurs d’Ille-et-Vilaine à des patients venant consulter pour une pathologie cutanée. Résultats : Soixante-trois questionnaires ont été analysés. Les 3 motifs de consultation les plus fréquents étaient le zona (25%), les verrues (18%) et l’eczéma (14%). 84% des patients avait consulté un généraliste avant et 75% avaient pris un traitement. Pour la plupart (74%), leur pathologie était présente depuis plusieurs mois. Le guérisseur ne semblait pas avoir d’influence sur la prise en charge thérapeutique, mais près d’un patient sur 2 n’informait pas son médecin de ce recours. Tous les âges et catégories socio-professionnelles étaient représentés avec une prédominance de femmes entre 25 et 45 ans (37% de notre échantillon). 76% des patients avaient un niveau d’étude au moins égal au baccalauréat. 94% des patients déclaraient croire en l’action du guérisseur et 53% en avaient déjà consulté un auparavant. Pour la majorité des patients, l’action du guérisseur reposait sur un don inné, le plus souvent en lien avec l’existence d’un fluide ou d’une énergie (81%). 22% des patients évoquaient un effet placebo ou un soutien psychologique. Les patients consultaient avant tout pour aider à traiter leur maladie (79%) mais 40% recherchaient également une écoute, un soutien moral. Conclusion : La plupart des patients recourent au guérisseur en complément de la médecine officielle ou lorsque celle-ci a échoué. Ce recours concerne des dermatoses bénignes, le plus souvent chroniques. Il répond à un besoin d’écoute exprimé par le patient, de prise en charge différente. Ces pratiques traditionnelles, loin d’être marginales dans notre région, touchent également les populations jeunes et urbaines. Elles sont cependant souvent cachées au médecin. Il est donc important de faire preuve d’ouverture face aux attentes et choix thérapeutiques de nos patients.

Introduction: Traditional healers claim that they can treat thanks to the gift they own. They have always been and remain very present in Brittany. While modern medicine is available to all, many people have recourse to them to treat skin diseases. However, few studies have been done on this subject. Objective: Understand reasons and issues of recourse to healers in patients with skin diseases. Material and Methods: Quantitative study, transversal and descriptive based on auto-questionnaires. These questionnaires have been distributed to patients consulting for skin diseases in 7 healers of Ille-et-Vilaine. Results: 63 questionnaires have been analyzed. The 3 most common reasons were shingles (25%), warts (18%) and eczema (14%). 84% of patients had consulted their doctor first and 75% had received a treatment. For 74%, the pathology existed for several months. The healer didn’t seem to influence the therapeutic management, but nearly half of patients did not inform their doctor of this recourse. All ages and socio-professional categories were represented with a predominance of women between 25 and 45 years old (37% of our sample). 76% of patients had a level of education at least equal to BA. 94% of patients believed in the action of traditional healers and 53% had already consulted one before. For most patients, the healer had an innate gift, usually in connection with the existence of a magnetic fluid (81%). 22% of patients suggested a placebo effect or psychological support. Patients consulted primarily to treat their disease, but 40% also sought a listening or a moral support. Conclusion: Most of the patients consult the healers as a supplement to conventional medicine or when it failed. These consultations concern often benign and chronic skin diseases. That’s explained by the need of different care, of more listening expressed by patients. This practice has very strong tradition in our region, and concerns also young and urban population. But patients often hide it from their doctor. So we should be receptive to the expectations and to the care decisions of our patients.

 

Powered by Koha