Cover image

Rapports au genre en politique : petits accommodements du quotidien / Christine Guionnet et Bleuwenn Lechaux (dir.)

PPN : 24992580XMain Author : Guionnet, Christine (1969-....) Coauthor : Lechaux, BleuwennPublication : Bruxelles [etc.] : Peter LangPublication : C 2020Description : 1 vol. (282 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cmISBN : 978-2-8076-1355-3Belong to the serie : La fabrique du politique. Sociologie d'action publiqueOther edition on other media : Rapports au genre en politiqueSubject - Topical Name : Socialisation politique -- France -- 1970- | Féminisme -- Aspect politique -- France -- 1970- | Parité politique -- France -- 1970- Document type : Livre List(s) this item appears in: IUT GEACS - Nouveautés 2ème semestre 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal BU Centre
BU Centre - Patio
324 RAP (Browse shelf) Available 0987288616
Prêt normal IUT de Rennes (GEA-CS)
IUT Rennes - Ouvrages
305.3 RAP (Browse shelf) Available 1680251358
Total holds: 0

Cet ouvrage a été publié avec le soutien du laboratoire Arènes (UMR 6051)

Notes bibliogr.

À l’aune des débats sur la parité en politique, de nombreux travaux scientifiques se sont penchés sur les rapports de genre entre hommes et femmes politiques et sur le caractère souvent masculin du pouvoir. Mais très peu de recherches ont exploré les rapports au genre déployés en dehors des manifestes militants pro ou antiféministes, c’est-à-dire la façon dont le genre peut constituer une grille d’analyse employée – ou non – par chaque citoyenne pour décrypter le jeu politique et lui donner sens. Pourtant, analyser les rapports au genre, c’est-à-dire la manière dont les individus – qu’ils soient élus ou électeurs, cadres administratifs ou journalistes politiques – s’approprient le genre dans leurs discours et leurs actes, permet d’éclairer la fabrique du politique et de renouveler le regard scientifique porté sur celui-ci. Les contributions rassemblées au sein de cet ouvrage montrent combien les rapports au genre peuvent façonner les rapports au politique, à l’engagement militant et à l’action publique. Elles soulignent la diversité des processus par lesquels la politique est perçue, reçue et bâtie, mais aussi les obstacles auxquels se heurte la conduite de l’action publique. Les rapports ambivalents au féminisme ou l’évitement du genre sont autant d’entraves à l’emprise réelle d’injonctions politiques à l’égalité, à la parité ou à la mixité. On saisit mieux, dès lors, tout l’intérêt de se pencher sur les rapports au genre pour appréhender les processus complexes de la fabrique du politique. 4e de couverture

 

Powered by Koha