La nouvelle alliance : métamorphose de la science / Ilya Prigogine, Isabelle Stengers

PPN : 000379883Main Author : Prigogine, Ilya (1917-2003) Coauthor : Stengers, Isabelle (1949-....) Publication : Paris : Gallimard, DL 1980Description : 1 vol. (302 p.) : ill. ; 23 cmISBN : 2-07-028750-5Note : Autre tirage : 1981Belong to the serie : Bibliothèque des sciences humainesSubject - Topical Name : Physique -- Histoire | Physique -- Philosophie | Sciences -- 20e siècle | Philosophie et sciences | Philosophie des sciences | Philosophie et physique Document type : Livre
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal BU Beaulieu
BU Beaulieu - Espace Ortigues (Philosophie)
501 PRI NOU (Browse shelf) Available 0991679595
Prêt normal BU Beaulieu
BU Beaulieu - Magasins sous-sol
AR6032 (Browse shelf) Available 0990195706
Prêt normal INSA
INSA - Magasin
MAG 06692 (Browse shelf) Available 1710158213
Exclu du prêt IRMAR
IRMAR
Not for loan
Total holds: 0

Autre tirage : 1981

Notes bibliogr. Index

La quatrième de couverture indique : "Que la science du XXème siècle ait renouvelé nos connaissances, c'est presque un lieu commun : il suffit de penser aux particules élémentaires, à l'astrophysique ou à la biologie moléculaire. On sait peut-être moins que cette science présente les signes d'un ébranlement qui altère jusqu'aux idées reçues touchant ce qu'il en est de l'ordre, de la nature et de la loi. La science classique a fait de la nature un automate ; l'ère industrielle a équipé cette automate d'un moteur dont les ressources devaient s'épuiser tôt ou tard. La nature aujourd'hui a reconquis sa puissance d'invention. Le temps pénètre tous les niveaux de la description et, avec lui, la pluralité foisonnante des phénomènes évolutifs et des processus d'auto-organisation. La science classique s'est trouvée associée à un désenchantement du monde. C'est la leçon que Jacques Monod entendait tirer des progrès de la biologie : "L'ancienne alliance est rompue. L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard." Notre science n'est plus ce savoir classique, nous pouvons déchiffrer le récit d'une "nouvelle alliance". Loin de l'exclure du monde qu'elle décrit, la science retrouve comme un problème l'appartenance de l'homme à ce monde. Les théories scientifiques ne peuvent plus supposer la possibilité d'un savoir omniscient ; nous lisons, jusque dans leurs principes, les traces d'une activité d'exploration au sein d'une nature en évolution. Les métamorphoses de la science concourent à rétablir la communication entre ce qu'on a appelé les "deux cultures", scientifique et humaniste, à un moment où la science et l'avenir des hommes se trouvent étroitement liés. La science occidentale du XVIIème siècle appartenait à un contexte culturel bien déterminé. Aujourd'hui, elle nous apporte des confins de l'Univers un message qui semble pouvoir s'intégrer dans un champ culturel plus vaste, un message plus respectueux d'autres interrogations et d'autres traditions. Le savoir scientifique se découvre aujourd'hui "écoute politique" de la nature, processus naturel dans un monde ouvert."

 

Powered by Koha